Blog d'un graphiste freelance

Dans cette partie blog, vous trouverez des réalisations de ZSW Créations Graphiques, des infos et des astuces sur le monde du web (création de sites internet) et du graphisme (illustration, flyers, affiches, édition)...

14 règles d’or pour créer un site internet qui rapporte.

Nombre d’entre vous souhaite avoir son propre site internet. Pour vendre des produits, promouvoir un service, se faire connaître. Cependant, un site internet est un investissement qui peut parfois être difficile à faire et les tarifs de création d’un site internet par un freelance ou une agence ne sont pas forcément clairs.

 

Ce texte succinct a deux buts : 1. Vous faire comprendre les tarifs de création d’un site internet, généralement un mix entre le temps passé, les compétences et les fonctionnalités demandées. 2. Vous expliquer quelques principes à respecter pour que le site que vous aurez créé vous-même ne soit pas perdu dans les profondeurs du web, et s’engager dans cette voie en évaluant correctement les obstacles qui vous attendent.

1 – Enregistrer votre nom de domaine

Le nom de domaine est la base de votre site web. Vous pouvez le louer mais pas l’acheter, et cela se passe auprès d’un registrar. Associé au protocole et à l’extension, le nom de domaine constitue l’adresse de votre site (Adresse URL). Comment choisir votre nom de domaine ? Vous pouvez utiliser votre marque (FNAC.com, Amazon.com), votre nom (Robert-Balu.fr, Anita-Portiere.com, etc.) ou un mot clé (serrurier28.org). L’extension avait une réelle importance en termes de référencement auparavant, cela semble moins le cas aujourd’hui. Vous pouvez opter pour .com si vous êtes ouvert à l’international, .fr pour le marché français… Pour cela, connectez-vous sur le site de votre hébergeur qui vous guidera dans les étapes de réservation d’un nom de domaine (à commencer par savoir si votre choix de nom de domaine est disponible ou pas).

2 – Réserver un espace d’hébergement

Si vous lisez ce texte, vous n’êtes peut-être pas au fait de toutes les subtilités de langages et des divers besoins nécessaires à la création d’un site internet. Votre site web sera probablement hébergé sur un serveur distant, chez un fournisseur extérieur. Il existe de nombreux fournisseurs d’hébergement, la plupart d’entre eux étant très sérieux. Prenez en compte dans votre abonnement le nombre de bases de données, la taille de l’hébergement et la qualité de l’interface client. Certains hébergeurs vous proposent également des options de sécurité supplémentaires, des sauvegardes régulières et une assistance technique plus ou moins efficace.

3 – le type de site web

Il existe aujourd’hui de nombreuses possibilités de créer un site web, de la plus basique à la plus sophistiquée. Des solutions en ligne comme Wix, ou à construire soi-même avec plus de possibilités mais également quelques complexités supplémentaires. Citons les CMS Wordpress (le plus utilisé au monde) , le CMS Joomla (le CMS préféré des développeurs) ou Drupal, Magento… Cette liste n’est pas exhaustive ! Enfin, il reste le site construit de toutes pièces par une équipe de designers et de développeurs. Quel que soit votre choix, il vous faudra de toutes manières penser au design, à l’ergonomie et au contenu de votre site pour une meilleure expérience utilisateur. Ce sont les points que je vais aborder maintenant.

4 – Vos valeurs

Vous êtes branché environnement durable ? Le vintage vous passionne ? Votre différence fait votre force. Identifiez là et mettez-là en avant.

« Connais-toi toi-même ».

5 – Connaître votre cible

Vous devez prendre en compte les besoins, les attentes et les freins de votre cible pour créer votre site web. Qui est votre cible ? La catégorie de personne à qui vous destinez vos produits en priorité. Que votre site web soit vitrine, e-business ou e-commerce, votre objectif est qu’il réponde exactement à aux besoins de la cible et qu’il la conduise vers une conversion. Pour cela, pensez « Persona ». La persona est un prospect qualifié fictif que vous allez créer pour comprendre son comportement, ses attentes, ses freins. Vous saurez alors comment vous adresser à lui à travers votre communication digitale. Hubspot vous propose de réaliser votre Persona vous-même à partir de questions simples à cette adresse : https://www.hubspot.fr/make-my-persona

6 – Être adaptable

Votre site doit être responsive, c’est-à-dire visible sur toutes les plateformes et tous les devices. On a tendance à regarder que le site soit bien adapté sur PC de bureau, Portable, Tablette ou smartphone. Il ne faut pas non plus négliger les différents navigateurs (Chrome, Edge, Safari, Opéra, Firefox, etc.). Il faut penser l’adaptation pour mobiles : certains éléments visibles sur grand écran sont-ils nécessaires sur un Smartphone ? Nous parlons ici de Responsive Design.

7 – Une structure hiérarchique balisée

Votre site internet doit avoir une structure compréhensible pour l’internaute, mais il doit également respecter une structure hiérarchique pour satisfaire les moteurs de recherches. Comprenez bien que Google ou Bing (ou les autres moteurs de recherche) ont à cœur de donner des réponses fiables aux requêtes des internautes. Pour ça, les moteurs de recherche envoient des « robots » sur votre site analyser le contenu. Cela implique plusieurs actions de votre part :

  1.  Autoriser l’accès aux pages que vous souhaitez valoriser. Cela se passe dans le fichier « .htaccess » situé à la racine de votre site. Les CMS comme Wordpress ou Joomla vous permettent de le faire directement depuis le back office. Ce fichier vous permet également -entre autres choses- d’interdire l’accès de certaines pages à ces robots.
  2. Respecter les balises structurelles html et la hiérarchie du contenu. Le titre principal de la page aura la balise "H1" (une seule par page), puis vous pourrez utiliser plusieurs titres de niveau 2 ( balise "H2") et de niveau 3 (balise "H3").
    Vous ajouterez du texte « courant ».
  3. Mettre du gras et des liens internes de votre texte vers d’autres contenus de votre site.
  4. Donner un nom efficace aux images ( « barbecue-exterieur.jpg » sera par exemple plus intéressant que « img0001.jpg » ou « sans-titre.jpg » ).

8 – Choisir une navigation intuitive

  • Affichez un menu de navigation clair et bien visible en haut de vos pages.
  • Intégrez le menu de navigation dans le footer de votre site
  • Mettez en place un fil d’ariane pour que vos visiteurs sachent où ils se situent dans l’arborescence de votre site
  • Affichez un moteur de recherche interne, pour permettre à vos visiteurs de faire des recherches à partir de mots-clés
  • N’offrez pas trop d’options de navigation sur vos pages
  • Optez pour une arborescence simple à trois niveaux maximum
  • Évitez les sous-sous-sous-sous catégories
  • Faites du netlinking interne pour relier les pages de votre site qui ont une relation entre elles.

9 – Respecter les standards du web

Même avec des thèmes originaux, il est bon que l’internaute retrouve sur votre site quelques éléments de navigation « connus » :

  • Un logo en haut et à gauche qui ramènera systématiquement sur la page d’accueil en cliquant dessus.
  • Un bouton « retour vers le haut » si votre page à un scroll long
  • Le menu principal en haut de la page ou à gauche en vertical
  • Des liens visibles et reconnaissables
  • Des changements de forme ou de couleurs au passage de la souris pour les liens de menus
  • Etc.

10 – Créer un site qui donne confiance

  • Utiliser un certificat SSL sur le nom de domaine (à voir avec l' hébergeur). Cela correspond au petit cadenas dans la barre de votre navigateur et signifie que le site internet est fiable.
  • Être cohérent dans les couleurs et les polices d’écriture, ne pas en abuser (sauf cas particuier), ne pas en changer tout le temps.
  • Indiquer un nom, une adresse, c’est rassurant de savoir qui se cache derrière un site web
  • Ne pas oublier les mentions légales, CGU, CGV, etc.
  • Un contact est rassurant également.

11- Faire les mises à jour de sécurité et de contenu

Les mises à jours de sécurité vous éviteront une partie des attaques malveillantes et conserveront votre site internet en bon état de fonctionnement au fil du temps. Sur les CMS Wordpress et sur le CMS Joomla !, ces mises à jour vous sont indiquées dans l’administration de votre site internet et parfois par mail. Même si elles sont simples à mettre en place, faites toujours une sauvegarde de votre site avant d’installer les mises à jour, et vérifier que le fonctionnement de votre site n’a pas été altéré.

contenu site web

12 – Faire connaître son site internet

Votre site est finalisé et prêt à être consulté par la webosphère .

Il est grand temps alors de signaler son existence aux grands moteurs de recherche que sont par exemple Google et Bing. Il vous revient de signaler l’existence de vos URLs et de vérifier que tout fonctionne correctement. Appliquez-vous, cette étape est très importante.

13 – Partager son contenu sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux peuvent apporter jusqu’à 10% de trafic supplémentaire sur un site internet, ce serait dommage de s’en passer. Ajouter des liens sur le site pour rediriger vers la page Facebook, Twitter ou Linkedin.

Inversement, penser à mettre des liens vers le site sur les pages de réseaux sociaux.

14 – Quelques éléments chiffrés…

…parce que c’est une question que vous vous posez et à laquelle il est impossible de donner une fourchette exacte (sauf peut-être si vous le faites vous-même). J’ai pris les tarifs que j’ai trouvés sur le web et je les ai compilés, autant dire que la méthode est tout sauf scientifique.

Reste qu’au-delà du tarif qui doit être raisonnable, beaucoup d’éléments annexes sont à prendre en compte, comme le contact avec votre futur prestataire, la qualité du brief, le style, le respect des consignes, la rapidité, etc.

  1. Nom de domaine : de 10 à 80€ HT par an en fonction de l’hébergeur choisi et de l’extension retenue.
  2. Hébergement mutualisé : de 10 à 30 € HT/ mois selon les offres
  3. Coûts de création du site :
  Site vitrine  Site marchand Avantages Inconvénients
Plateforme en ligne   15 à 30€ HT / mois 30 à 100€ HT / mois 

 Maîtrise du site de A à Z
(dans la limite des compétences techniques)

 Chronophage,
impersonnel
(Fait avec les options proposées)
 Freelance  1 500 à 4 000 € HT 1 500 à 20 000 € HT  Contact direct, disponibilité  Indépendant donc ... parfois seul
 Agence  3 000 à 8 000 € HT 3 000 à 60 000 € HT Équipe complète   Souvent plus long, plus cher

 

Voilà pour ce petit tour d’horizon qui vous aura peut-être apporté un éclairage différent sur la création d’un site internet et aura répondu à vos questions sur la technique. Il reste beaucoup de choses dont nous n’avons pas parlé comme la recherche de mots clés, les droits sur les visuels, le choix des images, la rédaction du contenu… Cela peut faire peur, mais avec une bonne organisation, c’est possible. A vous de faire la balance entre ce que vous attendez de votre site internet et l’investissement que cela représente (en temps et en argent). Et la toile est à vous !